Comment s’alimenter

Première règle : éviter de manger chaud. Deuxième règle : Il faut bien soigneusement éviter tout ce qui pique : d’abord, parce que c’est douloureux ; ensuite et surtout, parce que cela entretient et aggrave les ulcérations. Pour la même raison, éviter ce qui est dur (biscuits). Donc – cela va de soi – ni alcool, ni sel ni poivre, ni vinaigre, ni épices. Mais, même préparés nature, certains aliments piquent et d’autres non. En voici la liste, empiriquement établie :

ALIMENTS IRRITANTS°: Tomates, melons, avocats – tous les légumes verts, les pommes de terre, donc la soupe. Viandes rouges. Lait, yaourts, gruyère, fromages fermentés. Chocolat. Tous les fruits sauf les pommes (variétés douces). Jus de fruits sauf de pomme.

ALIMENTS BIEN SUPPORTES: Carottes crues nature – Salade huilée, endives crues nature.- Maïs doux nature. Châtaignes grillées. Pâtes, riz, graine de couscous nature. Œufs coque. Viandes blanches, jambon d’York, poisson. Fromage blanc, petits suisses, fromages à pâte cuite type Saint-Paulin, Flan type Alsa, flan aux œufs. Crêpes, tarte aux pommes, boudoirs, petits-beurre, biscuits thé type Lu, croissants. Glaces. Pommes douces crues et cuites, noisettes. Biscuits tendres type boudoirs, tarte aux pommes. Jus de pomme.